Mauvaise nouvelle pour les retraités, le gouvernement va supprimer définitivement cette aide « C’est franchement injuste…

mauvaise-nouvelle-retraite

Depuis plusieurs années, les retraités bénéficient notamment d'aides leur permettant de profiter de leurs loisirs et sans avoir à dépenser directement de l'. Cependant, ces aides semblent désormais toucher à leur fin, puisque la Direction générale de l'administration et de la fonction publique (DGAFP) a rejeté la demande des syndicats visant à suspendre la circulaire limitant l'accès aux chèques-vacances aux seuls salariés actifs.

En effet, dans le cadre des préparations du projet de loi de finances 2024, les ministères doivent proposer des économies représentant 5% de leur budget respectif. La suppression des chèques-vacances pour les retraités de la fonction publique est alors une mesure adoptée dans ce contexte.

Les raisons invoquées sont-elles suffisantes ?

Dans sa lettre datée du 11 octobre dernier, le Ministère de la Transformation et de la Fonction publique justifie cette décision par des contraintes budgétaires. Nathalie Colin, directrice de la DGAFP, explique également que cette mesure vise à protéger d'autres avantages tels que l'aide aux frais de garde à domicile grâce à l'Aide aux Personnes Agées Dépendantes (AMD).

Néanmoins, ces arguments ne semblent pas apaiser la colère des syndicats qui considèrent cette suppression des chèques-vacances pour les retraités de la fonction publique comme une régression sociale. En effet, les retraités représentent une population vulnérable dont le pouvoir d'achat est en perte constante.

Des alternatives insuffisantes proposées par la DGAFP

La DGAFP a également souligné que les retraités continueront de bénéficier des actions organisées localement par les sections régionales interministérielles d' sociale et auront toujours accès aux restaurants administratifs. Cependant, ces solutions sont-elles suffisantes ? La question demeure ouverte.

Lire aussi  "C'est indécent, mon plein me coûte plus de 87€" Mais pourquoi le prix de l'essence reste si élevé en France ?

Et maintenant, quelles solutions pour les retraités ?

Face à cette situation compliquée, il est important de connaître les différentes solutions existantes pour les retraités afin de profiter pleinement de leurs vacances et loisirs sans voir leur budget exploser :

  • Opter pour des hébergements saisonniers moins onéreux ou chez l'habitant (via des plateformes telles qu'Airbnb).
  • Profiter des offres spéciales « seniors » proposées par certaines agences de voyages et organismes culturels.
  • Négocier avec son employeur ou sa caisse de retraite des avantages sociaux similaires aux chèques-vacances (subventions, aide au financement des activités…).
  • Rechercher des aides financières locales ou associatives pour les vacances et les loisirs.

Un enjeu de solidarité nationale

La suppression des chèques-vacances pour les retraités est loin d'être anodine et mérite une réflexion plus approfondie sur l'importance de la solidarité nationale envers cette population fragilisée. Au-delà des économies budgétaires, il est essentiel de trouver des solutions adaptées et durables permettant aux retraités de continuer à vivre pleinement leur vie tout en bénéficiant des loisirs et voyages qui leur sont si chers.

Car n'oublions pas que le bien-être des seniors est également l'affaire de tous, et qu'il est primordial de mettre en place des mesures justes et équilibrées pour permettre à chacun de profiter sereinement de sa retraite. En conclusion, la suppression des chèques-vacances pour les retraités soulève plusieurs questions quant aux politiques mises en place pour soutenir les personnes âgées dans notre société. Il est nécessaire de réfléchir ensemble à des alternatives viables pour assurer un avenir meilleur à nos aînés.

Philippe-dufrez
Philippe Durez etait dans une autre vie un professionnel du marketing basé en France. Il est actuellement directeur de la rédaction, dans le webzine La Semaine de Castres.